Entre le cru et le cuit, une méthode typique existe , qui est simple à réaliser et présente dans toutes les cultures du monde : la lacto-fermentation. Elle a tellement de bénéfices nutritionnels qu’il est impératif d’intégrer ces aliments dans notre alimentation ! Avec Sevellia, la lacto-fermentation révolutionne votre cuisine !

 

En Asie, on trouve le Tempeh, tofu ou kimchi . En Amérique Latine, on trouve les jus lacto-fermentés à base de fruits ou de fèves de cacao , igname ou manioc en Afrique ; kombucha en Russie ; et que dire des fromages, alcools et bières à travers le monde ou encore notre cher levain en France, tous issus de la fermentation !

Côté légumes, la choucroute est la préparation lacto-fermentée la plus courante sous nos latitudes, mais de nombreux légumes s’y prêtent.

La lacto-fermentation est la méthode de conservation de légumes la plus “healthy” par rapport à  la congélation et à la stérilisation.

Les lactobacilles (organismes microscopiques responsables de la lacto-fermentation) synthétisent la vitamine C et les vitamines du groupe B. Dans une choucroute, par exemple, il y a plus de vitamine C que dans le chou.

L’allié « détox »

La fermentation réalise une pré-digestion des aliments et une détoxification de leurs éléments les moins digestibles. L’amidon par exemple, est transformés en maltose et en glucose, des sucres plus digestes ; les lipides sont en partie décomposés en acides gras et les protéines en acides aminés, plus facilement digérés par le corps.

Les effets de cette méthode diététique  sont donc très bénéfiques , même à notre flore intestinale, inhibant le développement des germes pathogènes.

Les recherches scientifiques récentes vont même plus loin : les aliments lacto-fermentés pourraient être protecteurs de certains cancers du côlon, du sein et préservateurs des ulcères de l’estomac et de l’intestin. Ils peuvent aussi éviter le développement des allergies !

Comment faire lacto-fermenter fruits et légumes maison ?

La lacto-fermentation est une méthode parfaite pour conserver les fruits et légumes de votre jardin ou ceux achetés bio en saison le plus longtemps possible ! Sur Sevellia, vous trouverez des pots à lacto-fermenter particulièrement pratiques.

  • Il faut commencer par le lavage . Puis, il faut faire bouillir les bocaux et leurs couvercles. Leur séchage se fait sur un linge absorbant propre.
  • Il faut bien laver les légumes biologiques à lacto-fermenter puis les  découper en fines lamelles ou les râper.
  • Au fond des bocaux , il faut mettre une cuillère à café d’aromates (thym, laurier, coriandre…).
  • En remplissant les bocaux avec les morceaux de légumes, il faut veiller à les tasser au maximum pour éliminer l’air.
  • Salez (environ 30 g de sel pur par litre). Vous pouvez aussi verser le sel en alternance avec les aromates, sur les couches de légumes.
  • Ajoutez de l’eau bouillie et refroidie : les légumes doivent être totalement couverts d’eau.
  • Il faut fermer les couvercles sans les visser complètement . Durant la fermentation, les aliments vont rendre leur eau et le trop-plein va déborder. C’est normal. Il peut également produire des bouillonnements et des chuintements.
  • Le stockage doit se faire à l’abri de la lumière ,  à une température entre 23°C et 25°C, sur une serviette ou un torchon qui absorbera le surplus d’eau durant trois ou quatre jours, pour faire démarrer la fermentation.
  • Après quatre jours, essuyez les bocaux avec un linge propre et vissez enfin les couvercles à fond.
  • Un stockage au frais est conseillé (dans une cave, c’est parfait) et la dégustation doit se faire après au moins 3 mois.

Choucroute maison : c’est la saison !

  • Émincez très finement le chou.
  • Pour chaque kilo de chou , il faut prévoir 10 g de sel .
  • Mettez une couche de 2-3 cm de lanières de chou dans le fond du bocal et tassez fortement.
  • Ajoutez du sel, des baies de genièvre et du cumin, puis des lamelles de pomme.
  • Remettez 3 cm de chou, tassez encore, et ainsi de suite jusqu’à 2 cm en dessous du haut du bocal.
  • Fermez le bocal, avec son caoutchouc.
  • Lorsque la fermentation commence, le chou va libérer son eau et cela va faire des bulles.
  • Gardez-le à température ambiante pendant une semaine.
  • Rangez le bocal au frais (15°C-17°C suffisent).

Voici des idées d’aliments à lacto-fermenter :

Des fèves de cacao crues , à croquer dans un bol de muesli fait maison le matin

De la papaye , à utiliser en complément alimentaire, riche en vitamines C et en vitamines B. Vous pouvez l’associer à la gelée royale, c’est un formidable anti-oxydant qui va donner un coup de boost à votre organisme à la sortie de l’hiver !