En matière d’investissement locatif, il est important de rechercher un bon rendement. Récemment sur le blog, nous vous disions ce qu’est un bon rendement locatif. En fait, trouver l’emplacement et la propriété idéaux ou choisir la bonne stratégie d’investissement n’est pas la seule chose à considérer. Bien sûr, cela peut vous apporter une bonne rentabilité. Mais veuillez noter que même après plusieurs années d’achat, il peut encore être amélioré. 5 conseils pour tout le monde aujourd’hui

RENDEMENT LOCATIF : CHOISISSEZ LE BON RÉGIME D’IMPOSITION

LA DIFFÉRENCIATION DES TYPES DE LOCATIONS

Afin d’optimiser vos revenus locatifs, la première étape est de choisir le bon régime fiscal pour la déclaration de l’investissement. Mais avant cela, il est important de distinguer la taxe sur les baux meublés et les baux vides. Les loyers meublés entrent dans la catégorie des bénéfices industriels et commerciaux (BIC), tandis que les loyers vacants entrent dans la catégorie des revenus fonciers.

LE CHOIX ENTRE DEUX STATUTS D’IMPOSITION

Alors sachez que la déclaration de vos revenus locatifs et de votre statut fiscal dépend du montant du loyer que vous percevez. Avec LMNP (Loueur de Meubles Non Professionnel), vous avez le choix entre deux statuts fiscaux. déclaration micro-focier, ou déclaration vraie. Avec micro focier, vous bénéficiez d’une déduction fiscale de la moitié de vos revenus. Utilisez du réel, vous pourrez déduire vos dépenses (travaux, frais bancaires, etc.).

LE STATUT À PRIVILÉGIER POUR OPTIMISER SON RENDEMENT LOCATIF

Évidemment, c’est le régime du micro-foncier qui séduit souvent de prime abord. Il est beaucoup plus simple à gérer et vous évite de longs calculs. Mais le problème, c’est que cette option n’est pas forcément la plus avantageuse. Ce qui est surtout vrai au début de votre investissement locatif. Car, c’est à ce moment-là que vous avez le plus de dépenses. Le calcul n’est pas compliqué : pour que le statut du micro-foncier soit rentable pour vous, il ne faut pas que les charges engendrées par votre investissement locatif soient supérieures à 30% du montant des loyers. Or, quand on cumule les coûts liés aux travaux de rénovation, les charges d’acquisition et de gestion du bien ou encore les frais d’emprunt, on dépasse bien souvent ces fameux 30 %. C’est là qu’il devient plus avantageux d’opter pour un régime au réel afin de pouvoir déduire tous ces frais qui nuisent à votre rentabilité.

RENDEMENT LOCATIF : ÉVITEZ LES SYSTÈMES COLLECTIFS DANS VOTRE BIEN

Evidemment, le système des micro-terres est souvent séduisant à première vue. Il est plus facile à gérer et vous évite des calculs fastidieux. Mais le problème est que cette option n’est pas forcément la plus avantageuse. Cela est particulièrement vrai au début de votre investissement locatif. Parce que c’est à ce moment-là que vous dépensez le plus. Le calcul n’est pas compliqué : pour que Weidi State vous rapporte des bénéfices, le coût de votre investissement locatif ne doit pas dépasser 30% du montant du loyer. Or, quand on additionne les coûts associés aux projets de rénovation, le coût d’achat et de gestion des biens, voire le coût des emprunts, on a tendance à dépasser ce fameux 30 %. C’est là que le choix d’un vrai plan devient plus avantageux, afin que vous puissiez déduire tous les frais qui nuisent à votre rentabilité.

RENDEMENT LOCATIF : RÉALISEZ DES TRAVAUX DE RÉNOVATION

Une bonne façon d’éviter des coûts inattendus est de remettre à neuf. En mettant à disposition des logements neufs refaits à neuf, équipés d’électricité, de chauffage et d’électroménager neufs, vous éviterez ainsi les pannes. Il faut savoir qu’une maison en bon état vous fera économiser beaucoup de frais d’entretien, ce qui nuit à vos revenus locatifs. Bien sûr, ces travaux ont des frais, mais sachez que si vous choisissez un vrai système (comme on l’a vu plus haut), vous pouvez déduire ces frais.

RENDEMENT LOCATIF : OPTIMISEZ VOTRE CRÉDIT IMMOBILIER ET VOS ASSURANCES

Vous n’avez pas encore investi dans les pierres ? Sachez que pour augmenter la rentabilité, il est préférable d’emprunter plus d’argent sur une plus longue période. Si vous avez investi il ​​y a quelques années, votre taux d’intérêt peut être beaucoup plus élevé que le taux d’intérêt actuellement facturé par la banque. Comme vous le savez, ils sont actuellement extrêmement bas. Alors, pourquoi ne pas en profiter pour prendre rendez-vous avec votre banquier pour renégocier votre crédit immobilier ? Cela vous permettra de bénéficier de taux d’intérêt plus bas et de mensualités plus courtes, augmentant ainsi vos revenus locatifs ! N’oubliez pas non plus que vous pouvez renégocier votre contrat d’assurance. Vous pouvez participer au concours pour trouver la solution la moins chère ! Enfin, toutes ces économies accumulées sont bénéfiques à la rentabilité de votre investissement locatif

RENDEMENT LOCATIF : SÉPAREZ LA LOCATION DE L’APPARTEMENT ET DU PARKING

La proposition concerne principalement les personnes qui investissent dans le cadre du dispositif Pinel. Comme vous le savez peut-être, il existe une limite de loyer étatique en fonction de la zone géographique où vous investissez. Cela signifie que le montant de la location peut être inférieur au montant facturé par le marché.. Nous convenons que cela attire plus de demandeurs d’emploi. Seul problème : votre rentabilité locative peut être affectée. Par conséquent, afin de changer cette situation et d’obtenir de meilleurs revenus locatifs, il est préférable de tout de même louer le stationnement adjacent à la propriété en créant deux baux. Avec elle, vous savez désormais comment optimiser davantage vos revenus locatifs.

Si vous avez des questions sur ce sujet, n’hésitez pas à contacter notre équipe !